Réédition du catalogue de l'exposition : "En français dans le texte" | Association des Amis de la Bibliothèque Nationale de France

Réédition du catalogue de l'exposition : "En français dans le texte"

Réédition du catalogue de l'exposition : "En Français dans le texte"

Grace au mécénat de Monsieur Philippe Zoummeroff.

Exposition qui s'est tenue à la Bibliothque nationale en 1990.

Cette exposition était organisée sur deux galeries comme le sont souvent les expositions de la BnF mais également de façon à ce que certains objets soient présentés dans le hall.

Elle a reçu 40 000 visiteurs payants 8 000 scolaires, ce qui est un succès pour une exposition thématique sans une monographie bien identifiée.

Ce livre qui compte plus de 200 auteurs a été tiré à 5 000 exemplaires.

Cette exposition a été la première action du tout nouveau service pédagogique confiée à une enseignante d'anglais qui l'avait animée sous la forme d'un concours pour les 10 15 ans doté de nombreux prix.

Cette exposition est l'embryon de tout ce que la BnF a fait par la suite en matière d'exposition et de politique culturelle. Elle est entrée en quelque sorte dans l'«ADN culturel» de la BnF. Beaucoup de choses en matière d'édition, éducative, animation ont été plantées dans cette exposition. Cela en fait une exposition historique, de même que, 6 ans plus tard l'exposition « Tous les savoirs du monde » et en 2003 une exposition sur les Lumières nous permettaient de revisiter cet héritage.

En 1990 la signature de la Bibliothèque était « La mémoire de l'avenir » : un aller et retour entre le passé et le présent.

399 pièces patrimoniales étaient présentées dans l'exposition.

Le pendule de Foucault emprunté au CNAM, installé dans le hall de la BN Richelieu,

Le dernier feuillet de « La recherche du temps perdu » qui représente un autre type d'objet.

L'originalité de cette exposition était de transposer les livres à travers des objets ce qui permettait une variété de présentation intéressante.

C'était un projet qui regardait vers le passé mais qui regardait vers l'avenir. Une plaquette de 1990 indiquait « Cette exposition sera une préfiguration de la future galerie permanente où la BN présentera par roulement de nombreux trésors ».