Après le succès de ses précédentes campagnes d’appel au don qui ont permis de lever près de 1,5 M€ depuis 2012 grâce à la générosité du public, la BnF s’engage dans un nouveau projet patrimonial d’envergure. Pour la première fois de son histoire, Richelieu, le berceau historique de la BnF, bénéficie d’un programme de restauration globale. Situé au cœur de Paris, entre Palais Royal, Palais du Louvre et Opéra Garnier, Richelieu est l’un des emblèmes de la capitale et un symbole fort du patrimoine français. L’achèvement de ce projet en 2021 et l’ouverture du site au grand public seront un moment historique. 
 

Une première étape de ce chantier s’est achevée. Les espaces emblématiques du site restent à restaurer, notamment la galerie Mazarine, le salon Louis XV et la salle Ovale, trois lieux d’exception datant des XVIIe, XVIIIe et XXe siècles. 

Le Cabinet du roi, ou salon Louis XV, a été aménagé au XVIIIe siècle pour accueillir la collection royale des monnaies et médailles, l’une des plus remarquables au monde. Son décor, peint par les trois grands maîtres du XVIIIe siècle François Boucher, Charles Natoire et Carle Van Loo, et son mobilier constituent un ensemble unique au monde. Les décors peints de ces espaces, réalisés par les plus grands maîtres de leurs temps, souffrent d’encrassement et nécessitent d’importants travaux de nettoyage pour retrouver leur éclat et leurs couleurs originels.
 

Face à l’urgence patrimoniale et pour sauver ces chefs-d’œuvre en péril, la BnF se mobilise pour fédérer le concours de mécènes et de donateurs aux côtés du soutien de l’État. Chaque contribution sera essentielle pour redonner vie aux figures de ce patrimoine national : Clio, la muse de l’Histoire, Polymnie, la Poésie amoureuse, Euterpe, la Musique, Apollon, Mercure et Hercule, protecteurs des muses.